De l’importance de bien choisir son instance Mastodon

mastodon

Pour rappel, Mastodon est un nouveau réseau social, décentralisé et basé sur un logiciel libre qui se développe rapidement (déjà 1,5 million de comptes). Ayant créé mon compte il y a environ un mois, j’ai rapidement accroché et déjà écrit deux outils pour ce réseau social, Feed2toot et Boost.

Il m’apparaît avec un peu de recul important de souligner l’importance de bien choisir son instance Mastodon.

Quelques rappels sur le fonctionnement de Mastodon

Une précision rapide est nécessaire sur le terme décentralisé. Pour Mastodon, la décentralisation est réalisée grâce à une fédération entre différents serveurs informatiques, appelés instances, chacun géré de façon complètement indépendante. Votre compte utilisateur est créé sur une instance particulière. Vous avez deux choix :

  • Créer votre propre instance. Cela demande des compétences techniques importantes.
  • Créer votre compte utilisateur sur une instance ouverte au public. Cela s’avère le moyen le plus simple et le plus rapide de commencer à utiliser Mastodon.

Il est possible de migrer votre compte utilisateur d’une instance à l’autre, mais cela demande une démarche particulière qui peut être relativement laborieuse, selon vos affinités pour les manipulations techniques et le nombre de vos abonnés qu’il faudra prévenir de votre changement de compte. En effet il va falloir à cette occasion créer de nouveau un compte sur une nouvelle instance et importer trois listes : celle de vos abonnés, celle des comptes que vous bloquez et celle des comptes que vous avez rendus silencieux.

Plusieurs points découlant directement de ce fonctionnement vont donc nous intéresser, points  techniques et humains.

La bonne gestion technique de l’instance

Si le modèle du réseau social Mastodon est bien décentralisé, avec plus de 1,5 million d’utilisateurs et plus de 2300 instances existantes, le cas typique de fonctionnement consiste à créer son compte sur une instance ouverte. En effet créer sa propre instance relève du parcours du combattant pour le commun des mortels. Et donc une dépendance forte à l’administrateur technique de votre instance se créée.

mastodon-map

Votre administrateur technique va devoir assumer plusieurs contraintes pour assurer la pérennité du service, avec du matériel performant et des sauvegardes régulières. Cela a un coût, en temps et en moyen.

L’administrateur de l’instance Mastodon.brussels annonce le 26 août la fermeture au 1er septembre.

Au niveau temps il paraît judicieux de privilégier une équipe d’administrateurs plutôt qu’une personne isolée, les événements de la vie pouvant faire évoluer très rapidement les centres d’intérêt de chacun. Framasoft propose par exemple sa propre instance Mastodon nommée : Framapiaf.

Au niveau des moyens financiers, on voit naturellement fleurir les demandes de dons via Patreon par les administrateurs d’instances ayant un nombre important d’utilisateurs et on peut comprendre pourquoi : héberger ou faire héberger un serveur a un coût.

L'instance Mastodon de Framasoft : Framapiaf

L’instance Mastodon de Framasoft : Framapiaf

La ligne idéologique de votre instance

Autant on pouvait soupçonner les points techniques précédents depuis l’explosion récente de l’utilisation du réseau social Mastodon, autant le point évoqué ici semble avoir pris un peu tout le monde de court. En effet les instances affirment peu à peu leur « culture », leurs actions revendicatrices et leur propagation d’idées sur ce réseau social.

Tout pouvoir étant donné à l’administrateur d’une instance sur son instance, ce dernier peut en effet interdire sa propre instance de communiquer avec d’autres instances mais aussi interdire aux utilisateurs de son instance d’interagir avec des comptes d’autres instances.

Alors que tout le monde considérait avant tout les grands avantages de la fédération d’instances, cette autonomisation partielle de certaines instances vis-à-vis de la fédération en surprend plus d’un. Cas d’école récente : l’interdiction par l’administrateur de l’instance Unixcorn.xyz à ses utilisateurs de lire le compte d’Aeris hébergé lui sur sa propre instance a provoqué un séisme avec de nombreuse répercussions, séisme que j’ai nommé #AerisGate tant il est symptomatique des différences d’approches, de la modération possible et de son acceptation par les uns et les autres sur Mastodon.

Exemples de règles très précises d'une instance

Exemples de règles très précises d’une instance

Si vous n’administrez pas votre propre instance, au moment de choisir celle sur laquelle vous souhaitez créer votre compte, soyez sûr que les contenus que vous allez poster entrent dans le cadre des règles et de l’idéologie revendiquées par l’administrateur de l’instance. Oui je sais, cela peut paraître surprenant a priori, mais comme énoncé précédemment, vous dépendez de l’infrastructure de quelqu’un, qui peut avoir une démarche idéologique vis-à-vis de l’hébergement qu’il propose sur Mastodon. Évitez donc – par exemple – si vous êtes un nazi d’ouvrir votre compte Mastodon sur une instance LGBT extrême gauche. Vvotre compte ne resterait pas longtemps ouvert.

La ligne de modération est décrite dans la page « about/more » de votre instance et peut contenir des éléments idéologique.

mastodon-aboutmore

 

Pour venir à l’aide des nouveaux venus se lançant sur Mastodon, un nouvel outil est disponible pour faciliter le choix de son instance, selon des critères idéologiques et de taille des instances.

Précisons également que, comme indiqué plus haut, par la nature décentralisée de Mastodon, aucune autorité centrale ne peut être contactée en cas de conflit avec l’administrateur de votre instance. Aucun recours donc s’il décidait de ne pas suivre les règles qu’il a édictées lui-même.

Un peu de réflexion avant la création de votre compte

Dans le cas où vous souhaitez donc créer votre compte sur une instance que vous ne contrôlez pas, deux éléments sont donc à vérifier : la disponibilité du service dans le temps, souvent liée à l’administrateur ou à l’organisation administrant l’instance et l’orientation idéologique de votre instance. Ces deux éléments vous permettront de faire grandir votre compte en toute sérénité, sans vous exposer à des problèmes de disponibilité du service ou à découvrir un matin que votre compte a été fermé pour n’avoir pas suivi la ligne idéologique de l’instance.

… et pour finir

Pour soutenir mon implication dans le Logiciel Libre et mes articles sur ce blog, n’hésitez pas à donner via ma page Liberapay, même à hauteur de quelques centimes par semaine 😉 Mes adresses Bitcoin, Monero et Ğ1 sont également disponibles sur cette page.

16 thoughts on “De l’importance de bien choisir son instance Mastodon

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article qui clarifie les choses.

    L’occasion de ressortir: https://xkcd.com/1357/

    J’ai été surpris de voir les réactions: le fait de pouvoir créer sa propre communauté pour éviter de mélanger tout les « styles » de discussions était justement un des éléments mis en avant par Mastodon (par exemple sur wikipedia:  » The service seeks to distinguish itself from Twitter through its orientation towards small communities and community-based, rather than top-down, moderation. », ou bien le fait que les trigger warnings étaient prévus dès le départ)

    J’ai aussi été déçu de l’attitude de certains, parfois partiale, immature ou incohérente.
    Bref, personne n’en ressort grandi pour ce non-événement qui a été monté en épingle.

  2. Petit détail qui me semble assez important tout de même (du coup je le pose là :p).
    Simulation =>
    Cas N1° – Je suis utilisateur d’une instance à caractère idéologique. J’obéis aux règles de l’instance etc… Petit à petit, je commence à changer de point de vue. Au bout d’un moment, mes posts n’ont plus rien à voir avec l’instance sur laquelle je suis inscrit. La solution ? Je change d’instance. Tout simplement.
    Aucun soucis et ça semble plutôt normal. Comme dans la vie de tout les jours, si je change d’avis sur des choses importantes, je vais aussi « changer » d’amis, voir d’autres gens, de relations etc. Bref, on évolue et c’est assez classique.

    Cas N°2 – Je suis administrateur d’une instance à caractère idéologique. Les gens obéissent aux règles que j’ai fixé sur mon instance et je modère en fonction. Tout va bien dans le meilleur des mondes.
    Au bout d’un moment, mon point de vue sur mes anciens idéaux changent, évoluent et, avec le temps, n’ont presque plus rien à voir avec les règles de départ. Et là on est en face d’un sérieux problème…
    On fait quoi ? Je décide de changer les règles petits à petits de mon instance ? Tout les utilisateurs de l’instance seront donc impactés directement… Ou je ferme l’instance ? Le problème est identique, tout les utilisateurs seront impactés… :/ Ou alors je laisse l’instance ouverte en ne modifiant rien tout en sachant que je ne défends plus ses idéaux ??
    Là le dilemme me semble plus difficile à approcher et à régler :/
    Bref, appel à réflexion ouvert. Je suis curieux d’avoir des avis la dessus..

  3. Mastodon, le réseau social des groupes de pression LGBT, ACAB et tous les courants d’extrême gauche.

    Mastodon, le réseau social de tous les punks à chiens qui ont voté Macron 😉

    Mastodon, le réseau social où tu ne peux pas supprimer ton compte.

    Mastodon, le réseau social des petits dictateurs d’instances.

    J’y suis resté 1 journée puis je suis parti.

    Je ne parle même pas de l’abération de l’architecture technique.

    Dans 6 mois c’est mort (j’avais dit pareil pour Twitter ;)).

    • @lelimier :
      1/ Il y en a, mais pas uniquement (par exemple, je ne fais partie d’aucune des communauté que tu cites). Curieusement, tu as oublié les libristes qui sont pourtant nombreux !
      2/ Alors là, je ne comprends pas…
      3/ Effectivement (il doit cependant y avoir quelques exceptions en passant par l’administrateur). En revanche, il est possible d’indiquer la migration sur l’ancien compte et paramétrer l’annuaire (mastory.social) pour ne faire apparaître que le compte désiré.
      4/ Il y en a, mais pas uniquement (d’où l’importance de bien choisir son instance). Ensuite, je suis curieux de savoir comment tu définis « dictateur » et que tu mentionnes 5 instances subissant ce type d’administration.
      5/ Une seule journée pour se faire une idée ? Même si c’est 24h non-stop, c’est insuffisant pour avoir une vision globale. Pour généraliser le comportement d’une instance et l’étendre injustement à toutes les autres, c’est peut-être un minimum.
      6/ Pourquoi ? C’est au-delà de tes compétences ? Fais-tu référence à Ruby + node.js ou à autre chose ? Aurais-tu préféré du PHP (plus connu), même si ce n’est pas du tout adapté à ce type de service ? L’utilisateur ne contribuant pas au code s’en moque royalement !
      7/ Ça, il semble que ce soit la petite phrase pour essayer d’obtenir le « Don’t feed the troll! » si quelqu’un contredit tes propos afin de ne pas laisser ton analyse bancale seule dans la nature… Effectivement, tu risques fortement d’avoir à nouveau tort, il fera certainement aussi bien (sinon mieux) que Diaspora*.

      Mastodon : c’est bon, mangeons-[o]n !

      • 4/ « Ensuite, je suis curieux de savoir comment tu définis « dictateur » et que tu mentionnes 5 instances subissant ce type d’administration. »

        Il faut lire
        « Mastodon est un système où tu dois soit créer ton instance, ou faire confiance à une personne, que tu ne connais pas vraiment, que tu découvres autour d’une charte, que rien ne l’oblige lui même de changer ou contourner »
        La charte d’une instance est la plus grosse faille/farce du système. l’admin n’a a répondre de rien. il dicte les loi sans devoir les suivre puisqu’il peut les changer.
        Sans avancer que ce soit une pratique courante ou non, effective ou non, ca reste possible donc ça reste une faille.

  4. @Pseudo

    1 – je te l’accorde, effectivement, ils sont nombreux mais ils sont nombreux à quitter également ce réseau où la moyenne d’âge doit être de 16 ans ;). On retrouve les mêmes guignols peu cultivés libristes sur des sites en carton comme linuxfr qui ont toujours beaucoup de leçons à donner.

    2 – Je pense que tu as très bien compris…ne fais pas semblant.

    3 – C’est du bricolage ta solution. Ce n’est pas propre. On ne peux pas supprimer son compte.

    4 – Je me suis fait bannir de 2 instances. Je ne citerai pas de noms car les fascistes d’extrême gauche emploient les mêmes techniques de diffamation et de lynchage publique que les nazis mais en plus idiot (les livres et l’extrême gauche, ce n’est pas compatible). Je te rassure la DGSI travaille déjà à identifier les instances.

    5 – C’était une métaphore…je suis inscrit depuis le début et j’ai quitté le réseau lors du pic de fréquentation.

    6 – Mes compétences, ça me regarde. Oui j’aurais préféré encore du PHP, du Python ou du Golang. Je ne critique pas le language en lui même, je critique l’architecture, c’est différent.

    7 – C’est en répondant au dernier point que j’ai remarqué que tu étais aussi lourdingue que tes potes libristes de linuxfr… Ton diaspora, c’est un réseau social encore plus bidon que Mastodon. Tu serais pas un pote de zenitram ? 😉

    « si quelqu’un contredit tes propos afin de ne pas laisser ton analyse bancale seule dans la nature… »

    Ce n’est pas la modestie qui t’étouffe…je préfère même pas répondre et je te laisse jouer au ballon dans ton bac à sable.

  5. Donc en gros, on a le choix entre se prostituer pour un entrepreneur américain, ou ce mastodonte qui apparemment a décidé que les extrémistes de tout bord n’avaient pas encore assez d’espace d’expression ?
    J’ai vraiment eu une lueur d’espoir en entendant parler de ce nouveau réseau asocial… et puis je me suis renseigné, pfiou.
    Toujours le même schéma, on passe de l’euphorie libriste assez naive à la déconvenue d’un détournement de l’outil, de sa raison d’être et d’un imcompréhension totale sur ce que souhaite le quidam.
    Diaspora est très vite devenu le repère libriste où seuls les idéologies douteuses ont raison d’être (tant qu’on ne critique pas le monde libriste !), et où l’entre-soi est de mise.
    Je constate que Mastodon suit le même chemin, un repère où chacun reste bien dans son camps, contruit des frontières tellement imperméables que MLP en serait jalouse, et ou il faut apparemment se plier aux doctrines administratives pour exister…
    Encore une fois, c’est bien beau de vouloir faire la nique au système, mais si la contrepartie est de cultiver un repli sur soi, laisser la haine, l’exclusion et la désinformation se propager, faut pas s’étonner que le degooglisation soit aussi rédhibitoire pour les « moutons ».
    (et je ne parle même pas de l’aspect « simplicité » ou « accessibilité », qui semblent être des insultes dans ce milieu…)
    Bonne route

  6. Merci pour ce rappel du choix de l’instance ! C’est vrai que c’est vraiment un choix important qu’il ne faut pas faire à la légère …

  7. P*tain quelle merde… annoncer une fermeture de son instance dans un simple post, pendant les vacances…. pour être sûr qu’un max de personne loupe l’info… ne surtout pas le mettre dans l’info ou la page d’accueil de l’instance…
    Fermer et rendre indisponible tout l’existant (sans le laisser statique, briser tous les liens)
    Bref l’importance de bien choisir son instance mastodon, c’est de ne plus en choisir une.
    Dégoûté, pas de l’esprit open, mais de ce que les gens en font.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *