Mes contributions au projet Debian du mois de juin 2013

april, contributions-debian, debian-fr, planet-cullt, planet-libre, python

Suivez-moi aussi sur Identi.ca ou sur Twitter.

J’essaie de reprendre cette série d’articles sur mes contributions au projet Debian et de gagner en régularité afin de vous tenir un peu mieux informé de mes activités pour le projet Debian. N’hésitez pas à maintenir ma motivation par un don via Paypal. Les Bitcoins sont également acceptés :) Ou simplement un petit kudos sur ohloh !

debian_banner_13

Activités d’empaquetage

python-memcache 1.53

J’ai empaqueté la nouvelle version de python-memcache 1.53, binding 100% Python pour  travailler avec le serveur de cache Memcached. Ce paquet a pas mal de succès (popcon de 745), sûrement dû à la préconisation de son utilisation dans la documentation officielle de Django, le framework web en Python.

python-pylibmc 1.2.3

Pour rester dans les bindings vers Memcached, j’ai également empaqueté la nouvelle version de python-pylibmc 1.2.3 de pylibmc, écrit en C.

memcache-logo

Association Debian France

L’assemblée générale ordinaire de l’association Debian France s’est tenue récemment. Petit rappel, j’ai été président de l’association avant de laisser ma place à Raphaël Hertzog. J’ai été réélu au Conseil d’Administration où je compte appuyer les actions du nouveau bureau qui jusqu’ici pour moi vont dans le bon sens.

debian-france

Article Debian Wheezy dans GNU/Linux Magazine France

Afin de faire connaître la nouvelle version de Debian Wheezy 7.1, j’ai écrit un article sur ce sujet pour GNU/Linux Magazine France qui sera publié dans le prochain numéro. J’espère avoir abordé les principales nouveautés et ce qui fait l’intérêt de cette nouvelle version.

glmf-logo

Et vous ? Que pensez-vous de ces contributions au projet Debian ? Des questions ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

Les nouveautés de Python 3.3 (GLMF)

april, articles, debian-fr, planet-cullt, python

Suivez-moi aussi sur Identi.ca ou sur Twitter.

python-logo-master-v3-TM

Mon article sur les nouveautés de Python 3.3 est paru dans le Gnu/Linux Magazine France d’avril 2013. Voici le sommaire de ce long article détaillant les principales nouveautés de la dernière mouture du langage Python, exemples à l’appui le plus souvent. Avec l’accord de mon éditeur, je vous propose de découvrir le sommaire de ce long article :

  • 1. Installer Python 3.3
  • 2. Nouveautés du coeur de Python
  • 2.1 Nouvelle syntaxe yield from
  • 2.2 Amélioration des chaînes Unicode
  • 2.3 Transition Unicode et retour de la syntaxe u’chaine’
  • 2.4 Optimisation de l’utilisation de mémoire liée à l’usage des dictionnaires
  • 2.5 Paquets d’espace de nommage implicites
  • 2.6 Standardisation de la fonction__import__ appelée par le mot-clé import
  • 2.7 Suppression du contexte d’une exception
  • 2.8 Nouveau comportement de la hiérarchie des exceptions OS et IO
  • 2.9 Nouveaux apports à des fonctions builtin importantes
  • 2.10 Verrou d’import amélioré
  • 2.11 Nom qualifié pour les fonctions et les classes
  • 2.12 Lanceur Python pour Windows
  • 2.13 Amélioration de memoryview
  • 3. Nouveaux modules
  • 3.1 Module ipaddress
  • 3.2 Module lzma pour la compression et décompression
  • 3.3 Module venv de création d’environnements virtuels
  • 3.4 Module unittest.mock pour créer de faux objets durant les tests unitaires
  • 3.5 Module faulthandler pour l’extraction de la pile d’appel
  • 4. Nouveautés des modules existants
  • 4.1 Ré-écriture du module bz2
  • 4.2 Zéro-copie et popularisation des descripteurs pour le module os
  • 4.3 Support du lzma pour le module tarfile
  • 4.4 Nouvelles fonctions du module time
  • 4.5 Meilleur gestion de l’Unicode dans le module email
  • 4.6 Accélération du code C du module decimal
  • 4.7 Support de nouveaux navigateurs par le module webbrowser
  • 4.8 Information de l’interpréteur courant dans sys.implementation
  • 5. Fin de support de systèmes

Bien qu’il ne soit plus possible de trouver ce numéro du magazine en librairie, vous pouvez passer par l’édition numérique de GNU/Linux Magazine France (format PDF) pour acquérir ce magazine si l’article vous intéresse ;)

Pour les utilisateurs de Debian, le paquet Python 3.3 est disponible en Jessie et en Sid. Si vous êtes dans l’une des deux versions, il suffit de taper la commande suivante :

# apt-get install python3.3

Et vous, que pensez-vous de cette mouture de python et/ou de l’article ? N’hésitez pas à faire un retour à ce sujet.

N’hésitez pas à réagir à cet article en laissant un commentaire.

Nouveautés de Redis 2.4 (GNU/Linux Magazine France)

articles

Suivez-moi aussi sur Identi.ca ou sur Twitter.

Un de mes articles intitulé « Les nouveautés de Redis 2.4 » a été publié ce mois-ci dans le GNU/Linux Magazine France numéro 148 du mois d’avril.

Pour rappel, Redis est une base de données clé-valeur. On le qualifie également de serveur de structures de données, étant capable de stocker et de retourner des structures comme des chaînes, des listes, des ensembles triés ou non. Redis rend également vos données persistantes, au contraire de memcached. Redis offre de nombreuses fonctionnalités intéressantes comme un système de publication à abonnement, l’exécution parrallèle de commandes, la réplication et bien d’autres.

L’article aborde les principales nouveautés des deux versions majeures les plus récentes, dont la dernière en date est la 2.4. à travers un grand nombre d’exemples pratiques.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez des remarques sur l’article !

Présentation de Debian Squeeze dans GNU/Linux Magazine France

articles

Suivez-moi sur Identi.ca : http://identi.ca/carlchenet

Si les informations présentes sur ce blog ne vous suffisent pas, vous trouverez un article complet dans GNU/Linux Magazine France n°139 sur les nouveautés offertes par la nouvelle version stable de Debian « Squeeze » 6.0.

J’y présente les différentes nouvelles fonctionnalités offertes par le Debian-Installer, les architectures supportées, les différents nouveaux programmes organisés par grandes catégories et les services nouvellement offerts par le projet Debian. Un tour d’horizon intéressant à lire si vous souhaitez passer à Squeeze ou si les apports de cette nouvelle version sont encore un peu flous pour vous.

Si vous souhaitez réagir par rapport à cet article, n’hésitez pas à laissser un message dans les commentaires.

Redis, votre nouveau cache applicatif (GLMF)

april, articles, planet-libre, python

Suivez-moi aussi sur Identi.ca ou sur Twitter.

Vos applications manquent de peps, que vous utilisiez ou non une base de données. Vous avez identifié des requêtes ou des résultats ré-utilisables qu’il est intéressant de conserver et pour lesquels regénérer un nouveau résultat n’est pas toujours pertinent selon le temps qui s’écoule entre deux sollicitations ? Redis est fait pour vous.

Comme Memcached, Redis est une base de données clé-valeur. Cela signifie que vous associez à une clé, en générale représentée par une chaîne de caractères, une donnée qui peut être elle aussi une chaîne de caractères mais aussi dans Redis une chaîne d’octets (donc au final un fichier), une liste ou un ensemble de valeurs. De plus Redis offre le support de la persistance des informations entrées, une fonctionnalité séduisante pour que avoir dès le chargement de votre cache applicatif un grand nombre d’éléments pré-chargée en mémoire ne nécessitant pas d’être regénérés.

Redis est empaqueté dans la plupart des distributions GNU/Linux. Sous Debian un simple :

# aptitude install redis-server

vous mettra en place sur votre système votre nouvelle base de données clé-valeur. Dès son installation, il  se met en écoute sur le port 6379 et attend vos ordres. La commande redis-cli vous permet de commencer à enregistrer vos données dans votre cache :

$ redis-cli set mystring « this is a string »

OK
$ redis-cli get mystring
this is a string

Mais la grande force de Redis réside dans sa capacité à être utilisé depuis de très nombreux langages dont Python, PHP, Ruby, C, Erlang (liste loin d’être exhaustive). Il offre aussi des intéressantes capacités de réplication dans le cadre de son utilisation en situation de production.

Même idée que Redis mais supporte moins de structures de données et n’est pas persistant

Un article complet sur Redis est paru dans le GNU/Linux Magazine France n°129 de ce mois-ci. Vous pourrez ainsi aller plus avant dans la découverte de cette base de données clé-valeur qui , loin de se cantonner aux acquis de Memcached, pousse bien plus loin le concept afin d’augmenter la réactivité de vos applications, qu’elles soient ou non orientées web.

Et vous ? Que pensez-vous de Redis si vous l’utilisez en production ? N’hésitez pas à laisser votre témoignages dans les commentaires.

Introduction au serveur web Nginx (GLMF)

april, articles, planet-libre

The Nginx logo, courtesy of wiki.nginx.org

Dans le foisonnement actuel des serveurs web, les serveurs asynchrones ont décidemment la côte. Parmi eux, Nginx fait preuve de performances et d’une montée en charge admirable.

D’origine russe, le projet héberge aujourd’hui plus de 6% de la totalité des domaines, ce qui poussera certains frileux qui ne jurent que par Apache à sortir des sentiers battus. Nginx est également utilisé par WordPress, Github, Ohloh et SourceForge.

Un exemple complet de configuration peut être trouvé à l’adresse suivante.

Articulé autour d’un système de modules très flexible, Nginx vous permettra d’installer un coeur assez réduit puis de lui ajouter les composants essentiels à votre activité.

Nginx est très souvent employé en frontal afin de répartir la charge qui arrive sur votre site web. Le site FriendFeed (racheté par FaceBook) utilise Nginx en frontal afin de rediriger les requêtes vers ses différentes processus Tornado.

Nginx est disponible sous Debian et marche immédiatement après l’installation. Pour aller plus loin dans la découverte de Nginx, un article complet est disponible dans GNU/Linux Magazine France n°126.