Publications techniques uniquement disponibles pour l’Amazon Kindle

april, debian-fr, planet-libre, python

Suivez-moi aussi sur Identi.ca : http://identi.ca/carlchenet

J’ai récemment constaté que deux publications qui m’intéressaient, à savoir Quality Python Development de Frédéric Lepied et Guide to: Learning Python Decorators de Matt Harrison n’étaient pour l’instant disponibles que pour la tablette Amazon Kindle.

Vous souhaitez accéder à un contenu ? Non seulement vous devez payer ce contenu, mais en plus vous payez le seul support physique capable de lire ce contenu, sans aucune alternative possible. Un Kindle coûte quand même la bagatelle de 99€. Sans parler qu’on peut vouloir préférer lire l’œuvre sur des supports plus confortables. La façon dont je comprends personnellement la chose :  il s’agit de vente liée. Détrompez-moi dans les commentaires si je me trompe, je ne suis pas juriste.

Je suis en tout cas dubitatif vis-à-vis de cette pratique. Connaissant moi-même un peu le monde de l’édition, je sais par expérience que le lectorat de certains sujets techniques est très restreint. Et je ne vois dans cette mise à disposition via l’Amazon Kindle qu’un moyen de réduire encore davantage le lectorat ciblé. Sans parler de la durée de vie de l’œuvre, cette dernière étant très liée à un matériel particulier.

Et au final, pour résumer, je n’ai pas pu lire ces publications et les auteurs n’auront pas mon argent. C’est de mon point de vue du perdant-perdant. Et cela m’inquiète beaucoup.

Je réagis à chaud face à deux frustrations successives, n’hésitez pas à argumenter dans les commentaires.

About these ads

13 réflexions sur “Publications techniques uniquement disponibles pour l’Amazon Kindle

  1. Il n’y a pas d’obligation d’acheter une liseuse Kindle pour lire les livres Kindle.. il existe des appli sur iPhone/iPad/Android/PC/Mac qui sont gratuites.

    Ok avec linux c’est un peu plus compliqué tant qu’il n’y a pas de liseuse, mais pas impossible.

  2. ccharlot : ok merci, je viens de voir le lien pour télécharger le fichier sur son ordi, perdu au milieu d’au moins trois liens qui te recommandent d’acheter un Kindle. Je vais me renseigner sur les applications permettant de lire les ebooks d’Amazon et voir s’il en existe une libre.

  3. Ce problème est discuté par Stallman. Il exite notamment une analogie simple qui consiste à dire que ce que décris est abusif car cela reviendrait pour un livre classique à devoir acheter une paire de lunette spéciale. Et dans deux ans ? et bien peut être que ta paire de lunette de grossira plus assez, alors il faudra en racheter une nouvelle. Pourtant, jusqu’ici les livres se suffisaient à eux même.

    Je crains qu’il n’y ait pas d’outil libre pour ces documents car il y a un DRM, et que les DRM ne peuvent pas cohabiter avec un logiciel libre ou alors ça s’appelle casser un DRM. Ce que je te conseillerais, c’est d’écrire aux auteurs pour avoir un format libre et ouvert à l’aide d’un argumentaire. On peut travailler ça à l’april sur la liste sensibilisation par ex.

    De nombreux articles existent sur le sujet sur framablog.

    1. François : merci pour les conseils. Comme je le décris dans le billet, ma réaction est un peu « sanguine » et approximative, mais le problème est comme nous le soulignons toi et moi réel et carrément handicapant au quotidien.

  4. Personnellement, lorsqu’un auteur ne veut pas me vendre son livre, pour quelque raison que ce soit (je ne suis pas de la bonne couleur, je n’ai pas une liseuse de la bonne marque…), je n’ai aucun scrupule à le lire quand même en contrefaçon. Moi je veux bien l’acheter, c’est lui qui ne veut pas me le vendre.

  5. Carl, aucune chance d’en trouver un libre à mon avis : les livres de chez Amazon, c’est bardé de verrous… D’ailleurs, il ne faut pas acheter : c’est mal, ça finance et encourage les verrous numériques !

    1. Elessar : oui, je ne l’ai pas précisé dans le billet, mais il est hors de question que j’achète des livres numériques avec DRM, pour tous les problèmes inhérents à ces dispositifs.

  6. Désolé pour les commentaires multiples, j’en ai encore un à ajouter. :-)

    Carl, à ta place je contacterais les auteurs pour leur signaler qu’ils loupent des ventes, que tu aurais bien acheté leurs livres, mais que n’étant disponibles que chez Amazon tu ne pourra pas les lire dans de bonnes conditions.

  7. Tiens, je croyais que l’achat d’un livre au format numérique chez Amazon nécessitait un compte Kindle, donc une liseuse Kindle.
    Je crois bien que Calibre (dispo dans les paquets Debian) permet de lire les livres au format numérique de chez d’Amazon sur les PC. Mais des applis sur smartphones ou PC c’est bien beau, mais impossible de mettre son livre sur une autre liseuse qu’Amazon, à moins de cassé les DRM.

    Un billet traduit sur Framablog décrit la position d’un cadre de l’édition qui n’hésite pas à faire ce genre de manipulation pour lire ce qu’il achète sur n’importe quel support (cf. http://www.framablog.org/index.php/post/2012/04/27/ebook-drm). Il précise évidemment que cela reste dans un cadre strictement personnel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s